Vis ma vie

Titres-restaurants : où (vraiment) les dépenser en 2022 ?

5 min

Ting ! La fin du mois est arrivée et avec elle votre solde de titres-restaurants. 

Entre le passage au nomadisme digital pour certains, le travail au bureau pour d’autres, en passant par le travail hybride : nos habitudes de consommation ont changé et il est parfois difficile de savoir où dépenser le montant de vos titres-restaurants qui s’accumule.

Heureusement, Swile les bons tuyaux est là pour vous aider à soulager votre carte restaurant (ou chèque papier) de ses quelques euros en trop.

Que vous soyez du genre à enchaîner les restaurants, à commander des plats à emporter ou à passer trois heures au fourneau, ce ne sont pas les options qui manquent. Surtout quand on sait que l’employeur contribue à hauteur de 50 ou 60% du montant 👀 Sans plus tarder, découvrez les 5 moyens de dépenser vos titres restaurants.

1. Les restaurants et les commandes à emporter

En France, la pause déjeuner, c’est sacré. Et pour changer des déjeuners au bureau, quoi de mieux qu’un bon repas en terrasse, ou dans votre resto préféré ? C’est savoureux à la fois pour les papilles gustatives et les relations sociales entre collègues.

Ce qui nécessite davantage de réflexion, c’est de savoir où manger !

Grâce à vos titres restaurants, et dans la limite du plafond journalier à 25 € à partir de septembre 2022, une infinité d’enseignes et de restaurants vous sont ouverts. En particulier s’ils prennent la forme d’une carte Swile et de son réseau MasterCard : 

  • Restauration traditionnelle : le bistro parisien du coin, le nouveau restaurant qui vient d’ouvrir, la guinguette végane… Oui, vous pouvez dépenser vos titres restaurants dans n’importe quelle enseigne indépendante agrée CNTR.
  • Restauration rapide : les chaînes de fast food de type McDonald’s, KFC, Burger King et autres alternatives tout aussi équilibrées sont également éligibles pour un repas lors de la pause déjeuner – sans toutefois en abuser.
  • Hôtellerie-restauration : les fameux hôtels qui font aussi bars et restaurants ? Éligibles aussi ! Pas notre choix premier lorsqu’on pense à la pause déjeuner, certes, mais accessible tout de même. Si vous préférez savourer votre steak-frites dans le Pullman du coin, qui sommes-nous pour juger  ?

Côté commandes à emporter, vous n’êtes pas en reste : en click and collect, via un coup de fil ou quelques clics, et le tour est joué. Commandez et allez chercher votre repas directement chez le restaurateur.

  • Certaines chaines comme Sushi Shop, McDo, Big Fernand ou encore Elgi proposent depuis toujours l’option click and collect : si vous n’avez jamais goûté aux plaisirs du click & collect, c’est le moment de tester. 
  • Côté restos indépendants, jetez un coup d’œil aux alentours de votre domicile (ou de vos bureaux) : de nombreux commerçants se réinventent et proposent des plats à emporter. 
  • Côté plateforme, rendez-vous sur Pulp et réglez directement avec votre carte Swile (disponible en région parisienne uniquement… pour le moment). 

2. Les plateformes de livraison

Il pleut des cordes et il fait 4 degrés (même en avril) ? Optez pour la livraison de votre repas : un mode de restauration particulièrement apprécié des télétravailleurs (et/ou des allergiques à la cuisine maison le vendredi soir). 

À noter que ce mode de dépense est exclusivement possible aux détenteurs d’une carte titre restaurant, le ticket traditionnel (chèque papier) n’étant pas éligible comme mode de paiement. Et oui, Deliveroo et Uber Eats adoreront votre carte Swile ! Pour tout savoir sur leur utilisation, voici deux liens utiles : 

3. Les commerces de proximité

Vous passez devant, mais ne vous arrêtez jamais ? Et pourtant la plupart des traiteurs, boucheries, poissonneries ou boulangeries proposent des plats préparés ou juste à réchauffer, auquel vous avez droit ! Rien de tel que la qualité du “fait maison”. 

Pour les courses, et dans la limite du plafond journalier, c’est également possible : du pain frais pour tous les jours, des viennoiseries le weekend et tous les ingrédients nécessaires pour concocter de bons petits plats chez votre boucher, charcutier, traiteur, primeur, poissonnier, etc. 

À ce rythme, vous connaîtrez vos commerçants de quartier comme votre poche !

4. Les supermarchés

Vous vous baladez de rayon en rayon comme un enfant va d’attraction en attraction ? Profitez-en, avec votre carte Swile vous pouvez régler : 

  • Des produits frais (traiteur, viande, fruits et légumes…).
  • De l’épicerie salée (conserves, plats préparés…).
  • De l’épicerie sucrée.
  • Des surgelés.
  • Des boissons (eau, jus de fruits, boissons non alcoolisées). 

⚠️ Quelques exceptions : vous ne pouvez pas régler votre Drive avec votre carte titres-resto, ni vous rendre chez Lidl ou Aldi, et ce, peu importe l’émetteur. Mais nous ne perdons pas espoir que ça change ! 

5. Les associations et ONG

Dépenser ses euros pour soi, cela va de soi (rires de la salle). Pour les autres, sachez que c’est aussi possible ! Vous pouvez faire un don en titre-restaurant via l’application Swile à trois associations (Les Restos du Cœur, Le Secours Populaire et Action Contre la Faim), et de trois façons : 

  • Via un don ponctuel : à Noël, pour le Printemps ou quand cela vous chante. 
  • Via un don récurrent : toutes les semaines, tous les mois, tous les ans. C’est vous qui donnez le rythme. 

À l’arrondi : dès que vous passez en caisse. Donc au supermarché, chez le primeur ou lorsque vous allez chercher votre commande de click and collect… En somme, dans toutes les situations citées précédemment. 🙌

Dépenser ses titres-restaurants en un mois : top chrono.
Dépenser ses titres-restaurants en un mois : top chrono.

La carte Swile s’adapte à vos habitudes de consommation et non l’inverse ! Sentez-vous libre de l’utiliser où bon vous semble, là où les titres-resto et les cartes bancaires sont acceptées. 

Et comme dirait Joël Robuchon : bon appétit bien sûr

Abonnez-vous à notre Swiletter

Vous êtes à l'aise avec notre politique de confidentialité et avec le fait qu'on vous recontacte pour parler de nos services ? Super ! On peut continuer alors.