Pourquoi la dématérialisation des titres-restaurant va-t-elle être obligatoire ?

Vous avez peut-être vu passer l’information, le titre restaurant dématérialisé va devenir obligatoire à partir de 2026 ! C’est en tout cas ce qu’a déclaré la ministre chargée des Petites et moyennes entreprises et du Commerce, Olivia Grégoire, au début du mois d’octobre.

Cette annonce n’est pas surprenante, car ces derniers mois l’utilisation du ticket papier est devenue plus limitée. En effet, les commerces de bouche et les restaurants sont de plus en plus nombreux à les refuser. En cause ? La suppression de la CRT, l’ancien organisme chargé de collecter les titres.

Malgré tout, il faut savoir qu’aujourd’hui, près de 40 % des tickets sont encore émis au format papier. De nombreuses entreprises vont donc devoir s’adapter à cette nouvelle obligation et transitionner rapidement vers le titre restaurant dématérialisé.

Qu’est-ce qu’un titre restaurant dématérialisé précisément ? Pourquoi va-t-il devenir obligatoire ? Et quels sont ses avantages ?

Nous faisons le point dans cet article.

Le titre restaurant dématérialisé, c’est quoi au juste ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, prenons un moment pour rappeler ce qu’est un titre restaurant dématérialisé.

Un titre restaurant dématérialisé, c’est tout simplement un titre disponible au format électronique, soit via une carte restaurant ou une application mobile.

  • La carte est une forme dite semi-dématérialisée, car il y a toujours un support physique. Elle prend la forme d’une carte bancaire et intègre l’ensemble des titres restaurant.
  • L’application mobile est une forme 100 % dématérialisée. Ici, il n’y a plus du tout de support physique. La carte est intégrée directement sur le téléphone. Bien entendu, il reste tout à fait possible de payer dans des commerces de proximité, en associant sa carte à un wallet (un portefeuille) comme Apple Pay, Google Pay ou Samsung Pay.

Le format dématérialisé s’oppose au format papier. Il s’agit du traditionnel chéquier qui regroupe l’ensemble des titres restaurant sous la forme de coupon. 

Petit historique du titre restaurant dématérialisé

Cela fait déjà une petite dizaine d'années que le titre restaurant dématérialisé est utilisé dans les entreprises. 

Il est entré en vigueur le 2 avril 2014, suite à la publication d’un décret du 6 mars 2014. Le décret précise bien que le titre dématérialisé est soumis à la même réglementation que la version papier. 

À l’origine, le titre dématérialisé prend la forme d’une carte de paiement adossée au sein des réseaux bancaires Visa ou Mastercard. On parle de cartes de première génération. Elles ont l’avantage d’être acceptées sur tous les terminaux de paiement, à l’inverse de la carte de seconde génération labellisée CONECS. 

💡 Note : CONECS est un opérateur technique chargé d’acheminer et de collecter les transactions réglées en titre restaurant. 

Il faut  savoir que désormais de nombreuses cartes sont dites “hybrides” c'est-à-dire qu’elles associent les technologies des cartes de première génération et de seconde génération. Autrement dit, elles sont adossées aux réseaux Visa et Mastercard, tout en étant labellisées CONECS.

La carte restaurant Swile est une smartcard, c’est-à-dire qu’elle est est dotée d’une technologie lui permettant de passer chez absolument tous les restaurateurs et de combiner les avantages comme les titres cadeaux ou les titres mobilité en plus de rendre possible le dépassement des plafonds légaux grâce à l'association avec la carte bancaire perso.

En tant qu’employeur, vous proposez certainement d’autres avantages à vos salariés. Titres-cadeaux, crédit mobilité, chèque culture… Avec la carte Swile, ces avantages sont centralisés au même endroit. Le bon compte est débité automatiquement à l’achat, et vos salariés n’ont plus besoin de jongler entre différents supports. 

Pourquoi le titre-restaurant papier va-t-il disparaître ?

C’est désormais officiel : le titre restaurant au format chèque ou ticket papier va disparaître. C’est ce qu’a annoncé Olivia Grégoire,  la ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce, de l'Artisanat et du Tourisme.


Mais la fin de la CRT avait déjà chamboulé la gestion des titres restaurants papier.

La CRT, c’est l’organisme historique qui était chargé de récolter les titres restaurant papier.  

Avec sa suppression en mars 2023, les commerçants et les restaurateurs ont dû revoir leur organisation. La procédure pour obtenir le remboursement des titres restaurants est aujourd’hui plus contraignante. 

  • En l’absence de centralisation des titres restaurant, les 4 émetteurs historiques procèdent individuellement aux remboursements des titres. Au lieu de recevoir un seul et même remboursement, le restaurateur en reçoit plusieurs, souvent en décalé… Les délais restent encore aléatoires, ce qui impacte négativement sa trésorerie. 
  • Les restaurateurs doivent supporter des frais supplémentaires : augmentation des commissions et des frais de traitement, envoi des titres par le service Chronopost, etc.

Bref, vous comprenez maintenant pourquoi les commerçants sont de plus en plus nombreux à refuser les titres papier. 

À cela s’ajoutent les enjeux écologiques liés à l’impression du papier. N’oublions pas que l’industrie du papier est la 5ème industrie mondiale la plus énergivore et que la production d’une simple feuille de papier au format A4 nécessite près de 10 litres d’eau… Les émissions de CO2 liées à l’envoi des titres sont, elles aussi, loin d’être négligeables.  

En résumé, de nombreux arguments jouent en la défaveur du titre papier. Il est donc fort probable que celui-ci vive ces dernières heures. 

Dans ce contexte, la dématérialisation des titres restaurant obligatoire n’est pas étonnante. Notons toutefois que, pour l’heure, il ne s’agit que d’une simple déclaration de la ministre chargée des Petites et moyennes entreprises et du Commerce. Nous attendons encore une proposition de loi concrète avec toutes les modalités de mise en application. Nous ne manquerons pas de vous informer le moment venu. 

Mais une chose est sûre, si vous utilisez encore des titres papier, mieux vaut anticiper la nouvelle obligation et commencer à vous y préparer dès aujourd’hui. 

Titre restaurant dématérialisé, une myriade d’avantages pour les salariés et les entreprises.

Le titre restaurant dématérialisé offre de nombreux avantages, aussi bien aux salariés qu’aux entreprises.

Praticité, souplesse, sécurité pour les salariés 

  • Avec le titre restaurant dématérialisé, les salariés peuvent enfin régler leur repas au centime près. Chose qu’il n’était pas possible de faire avec le ticket papier, car les commerçants n'étaient pas autorisés à rendre la monnaie.
  • Le titre restaurant est utilisable partout, que ce soit dans les restaurants, les commerces de bouche physique, mais aussi sur Internet ! Les utilisateurs peuvent tout à fait l'utiliser pour commander sur leur plateforme de livraison préférée (Ubereats, Deliveroo, etc.)
  • Le titre restaurant offre aussi plus de sécurité. Carte perdue ou volée ? Certains émetteurs, dont Swile, vous permettent de verrouiller facilement votre carte en quelques clics, depuis votre application. Vous pourrez la réactiver par la suite si vous la retrouvez.
  • L’application mobile liée à votre carte vous permet également de consulter son solde en temps réel. 
  • Grâce à l’open banking, les utilisateurs peuvent s’affranchir des plafonds d’utilisation quotidien en couplant leur carte personnelle à leur titre dématérialisé. 

Simplicité de gestion pour les entreprises

  • Plus besoin de distribuer les tickets à chacun de vos salariés au début du mois, la carte est créditée automatiquement ! 
  • L’entreprise n’a plus besoin de se préoccuper de la commande de chéquiers auprès des sociétés émettrices. Les cartes Swile des salariés sont rechargeables et valides 5 ans (si elles ont été émises depuis 2023). 

En résumé, le titre dématérialisé, c’est une solution : 

  • pratique (pas plus grand qu’une carte de crédit, facile à glisser dans le portefeuille) ; 
  • économique (règlement des dépenses au centime près) ;
  • flexible (paiement dans de nombreuses enseignes, mais aussi en ligne, possibilité de coupler sa carte perso à son titre dématérialisé pour dépasser les plafonds quotidiens)   
  • offrant de la visibilité (suivi du solde en temps réel)
  • sécurisée (verrouillage de la carte en 1 clic en cas de vol et/ou de perte) ; 
  • durable (carte rechargeable et valide 5 ans).

Et pour finir, prenons le temps de déconstruire certaines idées reçues autour de la dématérialisation.

Idée reçue n°1 : “Je ne peux pas faire des dons en titres restaurant à des associations”. 

C’est faux, et heureusement ! Vous pouvez tout à fait continuer à faire des dons en titres restaurants aux associations de votre choix. C’est même plus simple (en tout cas, avec la carte Swile 😎) Depuis votre application, vous pouvez choisir le type de dons qui vous convient (ponctuel, récurrent), saisir le montant et sélectionner l’association à laquelle vous souhaitez donner. Cela ne vous prendra pas plus de 2 minutes, top chrono. 

Idée reçue n°2 : “Je vais être limité lors de mes achats”.

C’est faux et… c’est même le contraire. Alors oui, le titre dématérialisé respecte la réglementation de l’URSSAF au même titre que le titre papier. Dès lors, il est soumis à un plafond quotidien. Mais vous pouvez tout à fait associer votre carte perso à votre titre dématérialisé pour payer en une seule fois et vous affranchir des limites de paiement. Pratique, non ?

Abonnez-vous à notre Swiletter

Vous êtes à l'aise avec notre politique de confidentialité et avec le fait qu'on vous recontacte pour parler de nos services ? Super ! On peut continuer alors.