Investigation
Investigation

Demain, à quoi ressemblera la vie de bureau ?

Jérémie Sicsic

Durée de lecture : 6 min
Le lab
Demain, à quoi ressemblera la vie de bureau ?

Récemment, nous avons ouvert un nouveau chapitre du roman de science-fiction entamé en mars 2020. 

Avec l’assouplissement du télétravail et la réouverture des principaux lieux culturels, gastronomiques et sportifs, la vie sociale peut redevenir comme avant, ou presque.

Quid de la vie professionnelle ? Pouvons-nous réellement entrevoir un retour à la normale ? D’ailleurs, ce “retour à la normale” est-il souhaitable ?

Pour répondre à ces questions, nous avons sondé fin avril un panel de 1 500 salariés français.

Cette enquête nous a aussi permis d’étudier l’impact de la crise sur les salariés. Et nous a permis de comparer certaines données avec l’enquête réalisée en octobre 2020 sur un panel similaire. 

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que nous avons été surpris par les résultats…

Accrochez votre ceinture, c’est parti pour un petit tour en DeLorean pour explorer le Turfu de la vie au travail.

Pour accéder à l’étude complète, téléchargez l’infographie

L’impact de la crise sanitaire sur l’engagement des salariés 

Quel est l’impact de la crise sanitaire sur la vie professionnelle des salariés ? Quid de leur niveau d’engagement ? Et de leur sentiment d’appartenance ?

Telles sont les questions que nous avons voulu poser à notre panel de salariés.

Les réponses permettent d’identifier les points d’attention à apporter concernant le retour au bureau.

Tout d’abord, force est de constater que l’impact de la crise est élevé, et en forte progression.

70% des salariés considèrent que leur vie professionnelle a été transformée par la crise sanitaire (+13 points comparé à octobre 2020). Le phénomène est encore plus marqué pour les salariés ayant accès au télétravail de manière exceptionnelle, pour lesquels ce chiffre grimpe à 84% (+ 14 points). 

Cependant, cela n’affecte pas l’engagement des salariés qui restent très « résilients ». Au contraire, ils sont même plus nombreux à se déclarer engagés : +8 points en 6 mois pour atteindre 67% des personnes interrogées. Pour rappel, un salarié engagé est un salarié motivé et fidèle (avec une forte probabilité de rester dans son entreprise les 12 prochains mois).

Les salariés français sont résilients. Malgré un sentiment d’impact élevé lié à la crise (70%), leur engagement est en hausse (+8 pts). 

Vous pourrez découvrir quels profils de salariés sont les plus concernés par l’augmentation du niveau d’engagement dans l’infographie Quelle sera la nouvelle normalité au bureau après la crise sanitaire.

Cohésion, convivialité et télétravail : les avis divergent

Cette nouvelle enquête est aussi l’occasion de mesurer les attentes et anticipations des salariés relatives à la cohésion d’équipe.

Avec une question en lame de fond : la crise sanitaire a-t-elle sonné le glas d’une certaine forme de convivialité à la française ?

Retour à la normale ?

Premier enseignement à ce sujet : plus d’un salarié sur deux (56%) estime qu’un retour à la vie professionnelle d’avant sera possible suite à la crise sanitaire

Cet indicateur est moindre pour les salariés en télétravail qui ne sont que 43% à le penser. 

Justement, nous en avons profité pour sonder les salariés sur leurs souhaits relatifs au télétravail. Est-ce que, comme les salariés d’Apple, ces derniers vont contester le retour obligatoire au bureau ?

Télétravail

À l’avenir,  50% des télétravailleurs durables (ceux qui le pratiquent dans le cadre d’un accord d’entreprise) désirent passer autant de temps en télétravail que pendant la crise. 20% d’entre eux souhaitent même y passer encore plus de temps.

70% des télétravailleurs durables souhaitent passer autant de temps ou plus de temps en télétravail.

Cohésion d’équipe

50% des personnes interrogées pensent que la cohésion d’équipe restera inchangée. Mais cela diffère nettement, notamment chez les cadres, entre les hommes et les femmes. Si 28% des hommes cadres pensent que la cohésion sera renforcée, la même proportion de femmes pense qu’elle sera diminuée.

Cette différence de perception entre les femmes et les hommes pourrait être liée à un impact plus fort de la crise sur les femmes. C’est ce que souligne une enquête récente du BCG intitulée Crise de la COVID-19 : un retour en arrière pour la parité hommes-femmes au travail ?

Convivialité

Concernant les moments de convivialité en entreprise, les salariés estiment qu’un retour à la normale sera possible concernant la pause-café (77%), les réunions (71%) et les célébrations entre collègues (62%). Pour autant, ils sont moins de la moitié à imaginer que les séminaires ou les séances de team building seront aussi fréquents (49%) ou que l’on continuera à se serrer la main (44%).

Spécificité française, près de 2 salariés sur 3 pensent que le rituel de la bise ne fera pas son retour au bureau (seuls 32% des personnes interrogées sont optimistes). Même Marty McFly n’avait pas vu le check de coude s’imposer dans nos habitudes !

Enfin, les déplacements professionnels autant que le retour des événements d’entreprise sont également perçus avec méfiance.

Conclusion

Si notre étude apporte beaucoup de réponses intéressantes pour préparer le retour au bureau, elle soulève aussi de nombreuses questions. Et pointe du doigt un défi majeur pour les mois à venir : la gestion de la convivialité au bureau. Autrement dit : comment faire cohabiter des profils disparates de salariés avec des attentes et points de vue parfois opposés ? 

Si on constate une certaine forme de résilience des salariés français, il ne faut pas oublier que, comme le disent les militaires : « Ce n’est pas pendant la guerre que les soldats lâchent. C’est après. »

Le sujet de l’engagement des salariés sera donc à surveiller de près, et notamment celui des femmes et des jeunes qui ont été plus affectés durant cette période.

Vous nous voyez arriver avec nos grands sabots ?

Vous n’avez pas tort. Découvrez nos solutions pour piloter “au plus près” l’engagement des équipes et renforcer la cohésion d’équipe. 

Méthodologie de l’enquête

  • Date d’administration de l’enquête : du 19 au 28 avril 2021
  • Echantillon : 1 500 salariés français représentatifs de la population (méthode des quotas) interrogés via un panel on line
  • Critères d’éligibilité : 18 ans et plus, activité salariée, travaillant dans des entreprises de plus de 10 personnes
  • Prestataires : rédaction des questions par Augmented Talent et administration de l’enquête par Toluna.

Découvrez les résultats complets de l’enquête en téléchargeant l’infographie.

  • L’impact de la crise sanitaire sur l’engagement des salariés 
  • Cohésion, convivialité et télétravail : les avis divergent
  • Conclusion

Abonnez-vous à notre Swiletter

Vous êtes à l'aise avec notre politique de confidentialité et avec le fait qu'on vous recontacte pour parler de nos services ? Super ! On peut continuer alors.

Vous aimez cet article ?

Vous allez adorer notre sélection :

Équilibre vie pro vie perso : et si on parlait d’harmonie  ?
Interview
Interview
Durée de lecture : 7 min

Équilibre vie pro vie perso : et si on parlait d’harmonie ?

Parler d’équilibre vie pro vie perso, c’est envisager un risque ...

À quoi ressembleront nos liens sociaux dans 30 ans ?
Interview
Interview
Durée de lecture : 13 min

À quoi ressembleront nos liens sociaux dans 30 ans ?

Télétravail, pandémie : comment garder le lien ? Laetitia Vitaud ...