Tribune
Tribune

La mobilité durable : le nouveau dada des salariés

Swile

Durée de lecture : 8 min
3617 Vérif
La mobilité durable : le nouveau dada des salariés

A moins d’avoir passé la dernière année dans une grotte au fin fond de l’Antarctique, ce n’est pas une surprise : la crise sanitaire a généralisé le télétravail et mis un stop au fameux triptyque métro – boulot – dodo. De nombreux changements avaient déjà été amorcés avant la crise.

Les mobilités durables gagnaient du terrain et l’écologie prenait une part de plus en plus importante dans l’esprit des français. La Covid-19 a accéléré ces changements, notamment en matière de mobilité. Télétravail plébiscité, mobilités douces privilégiées… tels sont les nouveaux dadas des salariés.

Les entreprises ne peuvent plus fermer les yeux sur ces pratiques désormais ancrées dans tous les esprits. Elles doivent même les prendre en compte pour une bonne adaptation de leurs pratiques managériales post-covid. 

Mobilité durable : la nouvelle tendance issue de la crise sanitaire 

Si le confinement a profondément bouleversé l’organisation des entreprises, il a tout de même eu un mérite : permettre d’étendre le travail en distanciel à 50% de la population, notamment sur des fonctions qui n’en avaient historiquement pas l’habitude. 

L’essai a été transformé puisque 86% des télétravailleurs souhaiteraient poursuivre le télétravail de manière régulière ou occasionnelle selon une étude de Malakoff Humanis (1). Selon l’ADEME (2), travailler à domicile leur permettrait de mieux gérer leur stress et d’améliorer leur concentration. Mettre un point final à la culture du tout-présentiel répond aussi à leur désir de gagner du temps dans les transports, d’avoir plus de liberté dans l’organisation de leur travail et de se mettre au vert. 

Le télétravail induit par la crise sanitaire a également impacté la manière de se déplacer des salariés. 

Pédaler pour la mobilité durable 

Le travail est le premier motif de déplacement des Français (3). Or, la crise sanitaire nous a tous obligés à nous poser certaines questions relatives à nos modes de transport. Si les transports en commun étaient largement utilisés dans les grandes villes avant la crise, de nombreux changements ont été opérés sur le plan de la mobilité, notamment au profit du vélo. Un bon point pour brûler la graisse et éviter la fonte des glaces !

Les difficultés de déplacement aux heures de pointe ont en effet permis au vélo de se positionner comme le moyen de transport durable le plus apprécié, au plus grand bonheur des professionnels du secteur qui ont vu leurs chiffres décoller, notamment grâce au plan vélo mis en place par le gouvernement. Le vélo plait, et à raison ! Il présente en effet de nombreux avantages : 

-Il s’agit d’un outil de mobilité contribuant à la transition écologique ;

-Il assure la sécurité sanitaire en permettant la distanciation sociale ;

-Il participe au désengorgement des transports en commun. 

Le covoiturage, synonyme d’un mieux vivre-ensemble

La voiture est le premier moyen de mobilité entre le domicile et le travail (4). Plus de 70% de ces déplacements se font d’ailleurs en voiture (4), généralement avec une personne seulement à son bord. Selon l’index de trafic annuel publié par Tomtom Telematics, un conducteur peut passer jusqu’à 40 minutes par jour dans les bouchons. C’est-à-dire 3h30 par semaine, 13h par mois, 160h par an… Autant d’heures qui pourraient être passées à se former par exemple (ou à manger, à lire un bon bouquin ou à se prélasser au soleil ! ). 

Pour limiter le nombre de véhicules sur les routes et réduire le temps passé dans les bouchons aux heures de pointe, une solution existe : le covoiturage. En 2019, Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, annonçait déjà sa volonté de multiplier la part du covoiturage par 3 d’ici 2024.

L’objectif principal ? Limiter les effets dévastateurs de la pollution sur notre environnement. Solution de mobilité durable appréciée des salariés, le covoiturage devrait donc être une pratique de plus en plus fréquente. La bonne nouvelle pour les entreprises ? Le covoiturage permet de renforcer l’esprit d’équipe, du moins pour les collaborateurs qui se rendent ensemble sur leur lieu de travail. 

La mobilité durable au service de la planète

En dehors du fameux “Qu’est-ce qu’on mange ce soir ?”, l’une des problématiques majeures de notre société est de trouver une solution efficace pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. En diminuant la fréquence des trajets entre le domicile et le lieu de travail, le télétravail est un axe intéressant répondant aux préoccupations écologiques des salariés. 

Une étude menée par l’ADEME (2) indique d’ailleurs que si 35% des actifs télétravaillaient de manière ponctuelle, les déplacements seraient limités, réduisant dans le même temps les émissions annuelles de CO2 rejetées par les véhicules d’1,3%. De même, dans la mesure où les rendez-vous et les réunions peuvent se tenir par visioconférence, plus besoin de sauter dans un avion en direction de l’autre bout de la planète pour rencontrer ses partenaires chinois ou américains.

Voici un nouvel argument oeuvrant en faveur du télétravail. En d’autres termes, travailler depuis son canapé contribue à prendre soin de sa planète. 

Mobilité durable et télétravail : des enjeux capitaux pour les entreprises 

Puisque les salariés ont changé leur fusil d’épaule en matière de mobilité et de gestion du travail, les entreprises doivent s’adapter. C’est le meilleur moyen de bénéficier d’une équipe engagée de manière durable à ses côtés. 

Télétravail : le nouveau quotidien des salariés

La crise de la Covid-19 a bousculé les habitudes. Elle a démontré aux entreprises les plus réfractaires que le télétravail fonctionne. Des verrous ont sauté et un retour en arrière ne pourra pas s’opérer pour de nombreuses entreprises. 70% des télétravailleurs durables souhaitent d’ailleurs passer autant de temps (voire plus) en télétravail que pendant la crise. 

Le télétravail présente de réels avantages pour les entreprises, à commencer par une hausse de la productivité, une réduction de l’empreinte carbone, ou encore la réalisation d’économies grâce à la baisse de la surface nécessaire en bureaux. Il faut toutefois permettre à chacun de se sentir à sa place au sein de l’entreprise. Le télétravail représente en effet un risque pour la cohésion d’équipe.

De même, la qualité de vie doit être la même pour ceux qui travaillent au sein des bureaux ou à domicile. Si ces transformations majeures peuvent bouleverser l’organisation managériale des entreprises, la période post-covid doit apporter plus de sens et de nouveaux objectifs à chacun. 

Bien que le télétravail soit amené à s’imposer, le présentiel ne va pas disparaître pour autant. Selon Malakoff Humanis (1), ce sont 86% des télétravailleurs qui souhaiteraient poursuivre le télétravail sur la base de 2 jours par semaine. Les entreprises pourraient ainsi proposer un modèle hybride entre présentiel et télétravail pour satisfaire tous les salariés.

Mobilité durable, et si on s’y mettait tous ? 

Avec la crise sanitaire, chacun a eu l’occasion de se recentrer sur lui-même. Résultat des courses, les salariés veulent rationner leurs déplacements et mieux maîtriser leur mobilité. C’est justement ce qu’a rendu possible le télétravail en réduisant le nombre de trajets professionnels. 

La mobilité individuelle devrait être privilégiée pour respecter le principe de distanciation sociale. Même si les français sont de plus en plus concernés par l’écologie, un grand nombre d’entre eux se déplacent encore en voiture, les entreprises ne proposant pas d’alternative intéressante. Il existe pourtant une solution méconnue de nombreux Français : le Forfait mobilités durables. Mis en place par le Gouvernement, le FMD permet aux entreprises de financer les frais de déplacement de leurs salariés à hauteur de 600 € / an / salarié.

C’est particulièrement intéressant dans la mesure où 72% des salariés se montrent intéressés par la mobilité durable et souhaitent utiliser des modes de transports éco-responsables tels que le vélo, le covoiturage ou encore le roller (1). 

Il s’agit d’un véritable enjeu de responsabilité environnementale et sociale pour les entreprises, mais également d’une solution à adopter pour se conformer à la loi d’orientation des Mobilités. Cette dernière incite en effet les entreprises à réfléchir à de nouveaux modes de transport responsables pour leurs salariés, l’objectif étant de favoriser la mobilité durable. 

C’est d’autant plus intéressant qu’une telle offre peut augmenter l’engagement des salariés au sein de l’entreprise. En effet, proposer un cadre de travail adapté à leurs besoins, ainsi que des services ou des avantages dédiés à leur mobilité, permet de fidéliser et d’attirer de nouveaux talents. 

Pour ce faire, les entreprises peuvent par exemple mettre en place une politique en faveur de l’utilisation du vélo et offrir une rémunération supplémentaire pour chaque kilomètre parcouru. Elles peuvent également permettre à leurs salariés de se déplacer en trottinette et en métro, mais aussi en scooter en libre service ou en co-voiturage. Découvrez notre guide complet pour mettre en place une solution de mobilité qui conviendra à tout le monde ! 

In fine, simplifions le quotidien des salariés

Bien que la crise sanitaire ne soit pas encore terminée, les entreprises doivent d’ores et déjà trouver des réponses adaptées pour développer les mobilités durables et simplifier le quotidien des quelques 24 millions de salariés français. Même si le plan de mobilité n’est obligatoire que pour les entreprises de plus de 50 salariés, c’est le bon moment pour en instaurer un. Permettre de repenser l’espace urbain et d’améliorer la qualité de vie des salariés sera finalement l’un des effets positifs de la crise sanitaire.


Sources : 

Baromètre de Malakoff Humanis (1)

Synthèse de l’ADEME (2)

Enquête Mobilité et Modes de vie 2020 par le Forum Vies Mobiles (3)

Etude de l’Insee (4)

  • Mobilité durable : la nouvelle tendance issue de la crise sanitaire 
  • Mobilité durable et télétravail : des enjeux capitaux pour les entreprises 
  • In fine, simplifions le quotidien des salariés

Abonnez-vous à notre Swiletter

Vous êtes à l'aise avec notre politique de confidentialité et avec le fait qu'on vous recontacte pour parler de nos services ? Super ! On peut continuer alors.

Vous aimez cet article ?

Vous allez adorer notre sélection :